Bonjour à toi ! J’ai l’honneur de te présenter ce podcast (avec un nouveau super micro en perspective) qui va t’expliquer comment tu vas pouvoir vaincre l’indécision et les hésitations qui t’empêchent de t’organiser au mieux. Clique ci-dessous pour l’écouter (lien Youtube) :

Bonne écoute 😀

Pour rejoindre le groupe Facebook privé pour les parents d’ados et de préados à profil atypique (74 membres au moment où j’écris ces mots ^^) : https://www.facebook.com/groups/scola…

[spoiler title="Transcription texte"]

Bonjour à toi et bienvenue dans ce podcast dans lequel je vais te partager d’un problème fréquent mais dont un parle très peu, qui est le problème de l’indécision.
L’indécision qui peut nous entrainer à ne pas savoir quoi faire et surtout à perdre beaucoup de temps et d’énergie sans qu’on s’en rende compte parce qu’il y a quelque chose d’assez paradoxal avec cette histoire-là qui fait qu’on en parle pas trop.
Et si j’en parle dans ce podcast, ce n’est pas pour rien. Pour être honnête avec toi, je réfléchissais au meilleur podcast que je pouvais faire. J’avais noté quelques idées, quelques scripts… et je me suis dit que pour commencer, je ferais bien de choisir le meilleur sujet. Mais au final, chaque fois que je croyais avoir trouvé le meilleur, je changeais d’avis.
Et au final, je crois qu’il n’y a pas vraiment de meilleur sujet ! Mais du coup ce sujet de l’incertitude est au goût du jour !
Mais ce qui me motive de faire ce podcast, c’est aussi le fait d’avoir reçu un nouveau micro à Noel !
Je vais donc parler ici de comment réussir à faire pour se décider, comment prendre des décisions et ne pas perdre trop de temps pour faire ses plannings, réussir à s’y fier et savoir ce qu’on veut faire vraiment. Ce qui est parfois délicat, même si on en parle pas trop.
Pour comprendre aussi en quoi le fait d’être indécis peut amener vraiment très loin, on peut penser au paradoxe de l’âne de Buridan, peut-être que tu le connais.
C’est un âne qui était autant assoiffé que affamé, et qui a été mis face à un seau d’eau et un s’eau d’avoine. Du coup au lieu de chosir l’un des seaux, il s’est laissé mourir car il ne savait pas quoi faire.
C’est un peu le même raisonnement : qu’est-ce qui est le mieux ? Boire ou manger ? Au final il n’a pris aucune décision et il est mort de faim…
C’est absurde, poussé à l’extrême, mais ça représente assez bien l’état d’esprit dans lequel on peut tomber à force d’indécision !
Le défi est donc de savoir comment réussir à se décider, ne pas perdre trop de temps à faire ses plannings et à revenir sur ses décisions, à savoir plus rapidement ce qu’on veut faire…
Il faut en fait savoir qu’il y a deux principaux cas d’indécision :
  1. On doit choisir entre deux "bonnes choses", mais on ne sait pas laquelle est la meilleure. Si on nous dit "gagner 50 euros" ou "gagner 100 euros", on voit tout de suite lequel est le mieux, mais ici ce sont des chiffres, dans la vie de tous les jours les choix sont souvent moins évidents… Ainsi lorsqu’on a vraiment envie d’étudier les x matières qu’on doit faire, on peut se retrouver à perdre énormément de temps à savoir par quoi commencer…
  2. A l’inverse, on doit choisir entre deux "mauvaises choses" : dans ce cas-là le problème est similaire, il faut réussir à trouver un moyen de trouver le "moins mauvais choix", ce qui parfois n’est pas facile. Mais il faut trancher. Si par exemple on est très en retard sur son travail et qu’on doit choisir entre ne pas faire les exercices de musique ou ne pas rendre le devoir de maths, il faut se demander quel est le plus important pour l’élève, car on lui fera une remarque dans tous les cas.
Alors comment faire pour transformer les choix en des données "numériques" permettant de choisir bien plus rapidement et efficacement, sans se tromper ? Voici une des meilleures techniques que je connaisse :
Faire un tableau à 3 colonnes et possédant 1 ligne de plus que de choix (n+1 lignes pour n choix vu que la case tout en haut à gauche est inutilisable)
Faire une colonne "avantages" et "inconvénients" et sur les lignes, mettre tous les choix. Pour chaque choix, lister tous les avantages et les inconvénients se basant sur des faits concrets et le moins possible sur des suppositions ou des croyances.
Attribuer ensuite à chaque inconvénient/avantage une couleur et un nombre de points : je conseille vert pour les avantages importants (+2 en points), orange ou jaune pour les avantages moins importants (+1 en point), rouge pour les inconvénients importants (-2 en points) et orange pour les inconvénients moins graves (-1 en points).
Faire le total pour chaque choix et faire le choix qui comporte le score le plus élevé.
Pour reprendre l’exemple des indécision fréquentes : pour plein de mauvais choix, le score obtenu sera à chaque fois négatif, mais si le travail a bien été fait, il y aura toujours un score plus élevé que tous les autres.
Inversement pour les bons choix, le score obtenu sera toujours positif, mais un choix se dégagera toujours en étant plus élevé.
Et toi, que penses-tu de ce système de prise de décision ? Partage-le en commentaires !
Tu es également libre de rejoindre le groupe des parents d’ados et de préados à profil atypique, que j’ai co-crée et que je gère avec Isabelle, ma mère 😀 : https://www.facebook.com/groups/scolariteautop
[/spoiler]